Life is too short to live just one…

Dragon Ball Z – Broly, with Goku


  


Best DragonBall AMV Contest : 1ere place ! ^0^ ^0^
 


Anime : Broly, Return of Broly, Bio-Broly, Bardock TV Special, Dragon Ball Movie 2

 
Musique : Wth>you – Linkin Park & To nowhere – Yuki Kajiura
 
Durée : 00:04:59
 
Date : 2007-07-22
 
 
 
Liens :

640×348 : http://www.thefrogstudio.net/KillerPen/Vid/DragonBallZ-BrolyWithGoku.avi

Comme tous ceux de ma génération (et des générations suivantes ^^ ) , j’ai connu l’univers des animes et des mangas par Dragon Ball Z.
Je regardais déjà pas mal d’autres séries à l’époque, mais la disette de 1992 (Merci le CSA) m’a peu à peu fait découvrir l’otaku qui sommeillait en mon fort intérieur depuis pas mal d’années.
DBZ est une série culte, tant par son coté commercial exacerbé que pour la place que ses itérations video-ludiques occupent encore aujourd’hui dans mes loisirs. Vegeta reste un perso à part dans mon panthéon des persos cultes, et il m’arrive souvent de rêver encore de kamehameha et de boules d’énergie balancé à la tête de créatures passablement invincibles (fantasme phallique inavoué me répondront les freudiens).
Bref, je me devais de pondre une amv sur cet univers décidément increvable, et finalement très sympathique.

Je suis cyclique.
Chaque année, je refais ce que j’ai fait l’année d’avant.
L’année dernière, je pondais Phoenix Wright became so numb. Une amv originale sur une musique tout sauf originale.
Cette année, j’ai décidé de faire pareil.
Je reprends une musique hyper utilisée, que je couple à une série hyper utilisée, juste pour me compliquer la vie.
Et parce que je suis bien maso dans l’âme, je cible ma storyline sur un perso connu pour son manque de profondeur : Broly !
Bourrin parmi les bourrins, Broly est avant tout le perso préféré pour qui veut éclater son adversaire de la façon la plus explosive possible.
Combattant de choix dans les jeux vidéos, il garde une place à part dans l’univers DBZien, avec trois films à son compteur, et une floppée de produits dérivés à sa gloire.
Sa puissance étant inversement proportionnelle à sa psychologie (  » Je détruis tout car Goku m’a cassé les oreilles étant bébé  » ), toutes les amv qui s’intéressent à lui ne volent pas bien haut, et aucune à ma connaissance n’a su lui rendre hommage.
Comment alors faire original et intéressant avec de tels handicaps ?
Simple. En jouant les mythomanes ! ^^

Broly est l’incarnation du Grand Singe, cet esprit vindicatif et destructeur qui anime chaque saiyan-jin.
Chez lui plus que chez tout autre, ce trop plein de puissance est sur-développé, prenant peu à peu le pas sur sa vraie personnalité.
Craint par ses pairs, manipulé par son père et détesté par le reste l’univers, Broly est seul face au démon qui l’habite.
Cette force est sa damnation. Parce qu’il est trop fort, tout le monde le rejette.
Pourtant, Goku l’a battu à deux reprises. Goku est donc encore plus fort.
Mais Goku a des amis, une famille, des gens qui l’admirent et le respectent.
Parce que Goku a pu contenir le Grand Singe qui était en lui, Goku a tout ce que Broly désire.
Broly ne hait pas Goku.
Au contraire, il veut lui ressembler. Il veut devenir son ami. Il veut se libérer du Grand Singe.
Mais le Grand Singe ne lui laisse pas le choix. Déformant tous ses sentiments, seule la haine deumeure.
A chaque pas que Broly fait, le Grand Singe le transforme en agression.
A chaque mot que Broly prononce, le Grand Singe le transforme en menace.
Broly appelle à l’aide, mais c’est le rire du Grand Singe qui se fait entendre.
Parce qu’il est prisonnier du démon qui est en lui, Broly n’existe plus qu’en lui même.
Et alors que son corps se fait dévorer par le Soleil, son esprit se confronte une ultime fois à son alter ego intérieur …

Mes confrères clippeurs ont eu la bonne idée d’organiser un Best Dragonball AMV Contest, histoire de montrer au reste des streameurs notre définition d’un bon clip DBZ. Ce concours tombait donc à point nommer pour mettre mes idées en pratique. Le résultat final est assez bordélique malheureusement, car une fois encore, j’ai voulu trop en montrer. C’est d’autant plus dommage qu’il y a une somme conséquente de travail derrière. Bref, laissons les juges juger.
Direction les liens pour juger par vous même de la pertinence de ma fan-fiction super-guerrière.
 
Pour les plus clippeurs d’entre vous, l’effet de début avec Broly se laissant submerger par la puissance du grand singe a été réalisé très facilement grâce à un plugin de VirtualDub.
MSU Cartoonizer est un filtre gratuit et libre de droit pour une utilisation non-commerciale. Encore un coup des russes, décidément de plus en plus présents dans le monde du clippage, mais qui s’en plaindrait ? ^^

Et en prime, ma traduc des paroles :

Allez !

Je me réveille en rêve aujourd’hui

Dans le froid de l’air
Je pose mes pieds froids sur le sol

Oubliant tout sur hier

Me souvenant que je prétends être là où je ne suis plus

Un arrière gout d’hypocrisie

Et je resté éveillé par la faute, lent à réagir

Bien que tu sois si près de moi

Tu es si distant
Je ne peux plus t’approcher

C’est vrai, ce que je sens était lisible sur ton visage
Le son de ta voix
Imprimé sur ma mémoire
Même si tu n’es pas avec moi
Je suis avec toi

Toi, enfin je sais, gardant tout en toi
Avec toi
Toi, enfin je sais, même en refermant les yeux
Avec toi
Toi, enfin je sais, gardant tout en toi
Avec toi
Toi, enfin je sais, même en refermant les yeux

Je te frappe et tu contre-attaques

Et nous restons au sol
La journée s’écoule pourtant

Ligne fine entre rien et tout

Mais quand tout va mal, je prétends que le passé est faux

Je suis coincé dans ces souvenirs

Et je resté éveillé par la faute, lent à réagir

Bien que tu sois si près de moi

Tu restes si distant
Je ne peux plus te ramener

C’est vrai, ce que je sens était lisible sur ton visage
Le son de ta voix
Imprimé sur ma mémoire
Même si tu n’es pas avec moi
Je suis avec toi

Toi, enfin je sais, gardant tout en toi
Avec toi
Toi, enfin je sais, même en refermant les yeux
Avec toi
Toi, enfin je sais, gardant tout en toi
Avec toi
Toi, enfin je sais, même en refermant les yeux

– Non !
– Je ne te laisserai pas controler mon destin alors que je porte le poids du monde sur ma conscience

– Non !
– Je ne vais pas rester ici, que tu choisisses pour moi. Tu me crois imbécile

– Non !
– Tu n’as pas osé essayer ou dire que tu t’en fiches. Et sincèrement jurer que tu ne me suivrais pas là

– Non !
– C’est pas mon genre d’être à genoux. « Oh, pitié, oh allez pitié », ce ne sont pas mes manières

– Non !
– Non, je suis pas faché. Non, je suis pas furieux. Je sais comment est l’amour, et que parfois il fait mal

-Non !
– Avec ou sans toi, je serais toujours avec toi. Tu ne m’oublieras jamais, je te garderai en moi

– Non !
– Je ne te laisserai pas me pousser dans mes limites, alors que tu brules et tortures mon ame

– Non
– Non, je ne suis pas ton pantin

Et, non. Non. NON. Tu ne me laisseras pas !

Non, qu’importe jusqu’où nous irons
J’en peux plus d’attendre demain

Qu’importe jusqu’où nous irons
J’en peux plus d’attendre demain
Avec toi

Toi, enfin je sais, gardant tout en toi
Avec toi
Toi, enfin je sais, même en refermant les yeux
Avec toi
Toi, enfin je sais, gardant tout en toi
Avec toi
Toi, enfin je sais, même en refermant les yeux

Premier couplet de « To nowhere » de Yuki Kajiura :
Entendez-vous l’appel de l’eau et du vent déchainés ?
Nous ne faisons que rêver à ce pays, au delà du fleuve
Nous sommes toujours en chemin vers cet endroit fait pour nous
Dérivant vers nulle part, nous luttons contre la mer démontée

Une histoire de battants

Une histoire de Broly

Une histoire de bourrin

 

Une histoire de boules

Une Réponse

  1. wen

    So good translation! You understood well  very word I wrote.
    :) 

    2007/09/03 à 14:45

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s