Life is too short to live just one…

Film amateur

Chevaille Productions – The friend is Mine

Source : Eté 2005
 
Musique : David Guetta, "The World is Mine"
 
Prenez des vacances à la plage …
Ajoutez-y un camescope bas de gamme, mais mp4 quand même …
Faites revenir avec une bande de joyeux drilles …
Saupoudrez le tout d’une musique bien easy-listening (du David Guetta quoi ! ^^ ) …
Laissez mijoter quelques heures dans un logiciel de montage vidéo …
Et vous obtenez un nouveau clip façon vidéo-blog !
 
C’est le sous-chef 1 qui s’y colle, assisté des 2 autres sous-chefs, nous faisant partager ses monologues sur ce que lui inspire le Chef. L’intelligence du Chef, la beauté du Chef, l’utilité du Chef. Bref tout ce qui fait du Chef le Chef est passé en revue.
5 minutes d’exploration de la Chefattitude, du plus haut cheveu au plus petit orteil.
Le sous-chef 1, alias Kak, essaie tant bien que mal de présenter le Chef sous son meilleur jour, s’il en existe un. Entreprise bien perilleuse quand le sujet a une nette tendance à laisser aller …
 
C’est d’abord un clin d’oeil aux sketches de Franck Duboscq, honteux plagieur de la vie du Chef soit dit en passant … Ensuite, c’est une compil de divers délires provoqués par le soleil, le sable, le camping … et une camera par personne ! On y trouve pelle-mêle des crises existentielles, des "sais-tu qui je suis ?" et autres joyeusetés typiquement chevailliennes. 
 
"The world is Mine" de David Guetta a été utilisée pour ne pas noyer les dialogues des acteurs sous une musique trop présente. Le volume sonore des paroles étant assez discret, on peut comprendre sans peine toute la saveur des échanges entre les membres des Chevaille Productions. En prime, les paroles correspondent assez bien aux images, ce qui ne gache rien.
Publicités

Doullum

Gollum est mort.
Désolé pour le spoiler, il fallait le dire.
Mais son histoire est-elle finie pour autant ?
 
Pour les Chevaille Productions, la réponse est non !
 
Des milliers d’années après, la réincarnation a fait son oeuvre, et Gollum est revenu. Il a repris forme humaine, mais continue de chercher son précieux, dont les fragments sont éparpillés à travers les réserves d’or, et donc d’argent, du monde entier …
 
Un court plein de promesses … suspendu pour cause de pluie !
Cette fois, le Chef n’est que guest star, et c’est Doudou, fidèle parmi les fidèles, qui devient le premier rôle.
Un Doullum aussi pugnace que l’original.
 
Pour ma part, il s’agit d’un premier essai en edition sonore, et un bon entrainement en montage des différents plans d’une même scène.

The Chef Reloaded

Etait-il possible de remplacer Keanu Reeves par le Chef dans Matrix ?
 
La réponse est dans cette bande annonce détournée, ou Trinity donne la réplique au Chef, qui arrete les balles avec tout le sérieux dont il capable. Effet Bullet "Package" Time garanti !
 
Toujours aussi immontrable, à cause de nombreuses scènes en dessous de la ceinture, et avec zoom x8 !
 
Ce fut un bon entrainement pour moi, notamment pour la maitrise des effets visuels. Cette bande annonce étant exclusivement américaine, j’ai rajouté des sous titres pour faire plus classe. Et au vue de la bande annonce française fadasse, j’ai eu raison.
 
Ferais-je mieux la prochaine fois … ou pire ?

I Need Your Love Chef !

Le Chef est plus qu’un chef … c’est LE Chef.
Nous lui rendons donc hommage avec une music video sur sa très Chef personne.
 
Le résultat ?  3 minutes de Chef sous toutes les coutures, le tout servi par une musique d’Initial D, "I Need Your Love". Un condensé de 3 ans de Chef en pleine(s) forme(s), invoquant une fois de plus toute la puissance de son Dieu protecteur, le Dieu de la Foire Absolue.
 
100 % private joke. 100 % immontrable.
Même sa famille a voulu le renier après avoir vu tant de cheferies concentrées sur si peu de temps.

The Last Gadin of the Chef

Le Chef est connu pour sa maladresse, et aussi pour sa capacité surhumaine à se mettre dans les pires situations. S’il y avait un dieu des situations foireuses, le Chef serait son Messie.
 
Besoin d’un exemple ?
C’est la nuit. Le Chef revient du cinéma. Il va sur le parking où est garée sa voiture. Une voiture à coté est sale. Le Chef écrit "SALE" avec son doigt sur le capot de la voiture. Il y a une centaine de voitures sur le parking. Il y a donc 1 chance sur 1000 que le propriétaire se trouve à proximité, à cette heure-ci et à 30 secondes près.
Et qui était la seule personne se trouvant juste derrière le Chef, revenant lui aussi de la même séance de cinéma ?
Le propriétaire de la voiture sale !
 
 
Le court présenté ici est une reconstitution d’un gadin mémorable du Chef en vélo (l’évènement en direct n’ayant pas pu être filmé). C’est l’assistant du Chef qui a la lourde responsabilité de reproduire le plus fidèlement possible le mangeage de bitume de notre Leader Maximo.
 
Sur une musique de T2, avec moult ralentis et zoom à tout va, ce court est avant tout le premier essai de montage de conneries par mes soins. Le résultat ayant plu, j’ai reçu du Chef en personne le titre officiel de Monteur en Conneries du Rang. J’ai ainsi commencé à apporter ma touche personnelle aux Chevaille Productions.

Touristic Evil

Des prototypes du virus T demeurent cachés dans un endroit au dessus de tout soupçon : un hotel anonyme dans la ville de Cauterêts. Le gouvernement, craignant que les réçents évènements de Racoon City et les visées de plus en plus ambigues d’Umbrella ne mettent en péril sa réélection, envoie des agents récupérer les deux flacons. Mais plutot que d’envoyer des vétérans, déjà infiltrés par Umbrella, ce sont trois jeunes recrues que l’on charge de cette périlleuse mission.
 
Nom de code de l’opération : TOURISTIC EVIL
 
Dans la même veine (et le même hotel) que "Darth Maul in Da Place", un court plus conséquent de 4 minutes 32, toujours avec les mêmes ingrédients (low tech + improvisation + déconnade). Les zombies se zombifient, les lunettes font la disette, les rasoirs jetables se jettent comme des machettes et l’action actionne sur un air de DDR …
 
Déjà  plus montrable que le précédent, l’ambiance musicale et la réalisation sauve cette création du bide absolu.
Le premier film des Chevaille Prductions qui mérite d’être appelé ainsi.

Darth Maul In Da Place

Et si … Darth Maul se pointait sur Terre.
Et si … Il tuait tous les terriens en les prenant pour des Chevaliers Jedi.
Et si … Yoda arrivait lui aussi pour prévenir du danger.
Et si … Il tombait sur deux purs specimens de la gente masculine, aussi dragueurs que trouillards.
 
Et si … j’arretais mes "si" et que je passais à l’essentiel ?
Ben tiens, c’est une bonne idée ça !
 
Voici la première création des Chevaille Produtions. Un court métrage d’à peine 3 minutes 30, où deux jackys trouvent le cadavre de Jesus (qui a bien mangé), rencontre un Yoda qui se pignole et se font poursuivre par un Darth Maul flegmatique. Un film plein de bruits, de fureur, de couettes spatiales et de pelles laser ! !
 
Vous l’aurez compris. Ce machin est tout sauf montrable.
Tourné en quelques heures en pleine nuit, avec un appareil photo numérique basique, éclairé à la lampe torche, il faut beaucoup d’imagination pour reconnaitre les personnages du space opera mythique, et encore plus pour trouver un sens à ce … heu … truc ! ^^
 
L’objectif de tout ceci ? La déconnade bien sûr !