Life is too short to live just one…

AMV

Gyakutensaiban – Phoenix Wright became so numb

 

 
 

 

Video game : Phoenix Wright Ace Attorney (NDS + trailers + artworks)
 
Music : Linkin Park & Jay-Z – Numb/Encore
 
Date : 2006-06-15
 
Durée : 00:03:58
 
 
Liens
 
 
 
"Un instant !"
Un instant … c’est à peu près le temps qu’il m’a fallu pour me décider à faire une amv sur Phoenix Wright …
Dès que j’ai entendu "Numb" sur Winamp, j’ai senti que je devais le faire.
Pourtant, ce n’est pas la première fois que j’écoute cette chanson. Et comme elle est très utilisée dans quantité d’autres amv, je l’avais classée dans la catégorie "musique pour Narutards".
Mais voilà, une semaine à jouer les avocats à pointe m’avait fortement marquée.
C’est clair : pas besoin de graphisme dernier cri pour offrir un plaisir intense !
Une bonne claque au passage à tous ces studios qui brassent des millions pour des jeux Next-Gen aussi creux que mes connaissances en sports mécaniques.
 
"Objection !"
Hé oui, je sais …
Encore du Linkin Park …
Et avec un rapeur en plus …
On va rien capter aux paroles, et ça va être juste un montage de bourrin de quelques images fixes …
Ben oui … et non ! ! ! !
J’ai traduit les paroles et les ai intégrées dans les boites de dialogue, à la manière du jeu.
C’est donc Phoenix Wright qui balance les lyrics, et en français !, et règle ses comptes  non seulement avec Benjamin Hunter et la tripotée de témoins fumeux, mais aussi avec sa mentor !
De quoi offrir une autre vision du Ace Attorney … le tout avec les arts-works que j’ai pu trouver sur le web !
 
"Prends ça !"
Donc direction les liens, pour télécharger ma dernière création.
Vous avez le choix entre le download direct ou le streaming pour les plus frileux d’entre vous …
Et tant que vous y êtes, foncez acheter ce jeu (et la NDS) si ce n’est pas encore fait.
Il vous apprendra à écrire autrement qu’en sms !  😉
 
Un petit clin d’oeil à ce fiefé coquin de Damien Gant (pas de moi) : http://gantchase.ytmnd.com/
Le site de fan absolu de Gyakutensaiban, sans lequel je n’aurais pas pu faire grand chose : http://www.croik.com/PW
 
 
Et avant de partir, vous prendrez bien un peu de lyrics à la française :
 
Merci, Merci vous êtes trop gentils
Allez !
 
Je peux en avoir encore ?
Vous en voulez encore ?
Version crue avec le Brooklyn Boy
Une derniere fois, je veux vous voir rugir
 
Et qu’est-ce que vous attendez ?
Après moi, il n’y aura plus rien
Alors, une dernière fois, faites du bruit
 
Fonce, Jay
 
Qui se dit meilleur que Hov ?
Expliques moi ça
Le reste d’entre vous sait de quoi je parle
Aucun d’entre vous pour me suivre
Ouais, mon rap c’est comme le rap de G.Rap dans sa jeunesse
Je suis H.O Jr : Mort vivant du rap
Revenu pour conquérir le globe
On casse les chaines
Je suis à réaction, genre Global  Express
A l’étranger mais toujours sur ma terre
Au plus bas, mais le yacht a trois ponts
Mais quand t’es jeune, qu’est-ce que t’espères ?
Grand début, grande fin
 
Bordel, Hov a poussé le bouchon trop loin
Qui peux-tu trouver plus bas que lui sans stylo ?
Laissez tomber l’inspiration
Bientot, vous verrez que je ne peux le remplacer
Avec des petites imitations pour ces générations
Je peux en avoir encore ?
Vous en voulez encore ?
Version crue avec le Brooklyn Boy
Une derniere fois, je veux vous voir rugir
 
Et qu’est-ce que vous attendez ?
Après moi, il n’y aura plus rien
Alors, une dernière fois, faites du bruit
Et qu’est-ce que vous attendez ?
 
Regarde ce que tu me fais faire
Regarde ce que je fais pour toi
Si j’ai payé mes dettes, comment te paieront-elles ?
Quand tu es venu la première fois, ils ont essayé de t’enrouler
Alors t’as lacher quelques hits, regardes comment ils t’aclament
De Marcy au Madison Square
La seule chose qui compte c’est le compte des années
Quand le destin semble gagner, Jay débarque
 
Toujours au top, l’occasion de dire adieu
Quand je reviens comme Jordan portant le 45
C’est pas pour jouer avec toi
C’est pour t’atteindre, même te dépasser
Si je te bats, je t’envoie en orbite
Suceur, un coup pour ta tribu
Tu dois juste te souvenir d’un chose
Je suis venu, j’ai vu, j’ai conquis
Des disques d’or aux concerts complets
Alors enfoiré, si tu t’en veux encore
Je veux t’entendre crier à cracher tes poumons
 
J’en ai marre d’être ce que tu veux que je sois
Se sentir si vide
La tête sous la surface
Comprend pas ce que tu attends de moi
Toujours sous pression
à marcher dans tes pas
(Pris dans l’étau, juste pris dans l’étau)
Chaque pas que je fais, est une autre erreur pour toi
(Pris dans l’étau, juste pris dans l’étau)
Et chauqe seconde perdue est plus que je peux encaisser
 
Je suis si engourdi
Je ne te sens plus en moi
Si fatigué, tellement plus conscient
Je suis devenu ça
Tout ce que je veux
C’est être plus comme moi
Et moins comme toi
 
Je suis si engourdi
(Tu encaissera encore ? Tu en veux encore ?)
Je suis si engourdi
(Pour une derniere fois, je veux vous voir rugir)
Une derniere fois, je veux vous voir rugir

School Rumble : -H(arima)- MachistadorS

 

 
Japan-Expo 2006 – Concours AMV
Classement français : 8ème
Classement International : 19ème
^0^    ^0^    ^0^ 
 
 
Anime : School Rumble S1, OAV et S2
 
Musique : Machistador (-M-)
 
Date : 29-05-2006
 
Durée : 00:04:12
 
Liens :
640×400 + .ssa (58 Mo) : ed2k://|file|AMV-SchoolRumble-MachistadorS.zip|57155213|17dfc61f7aeec777d7984491e0e04e97|
 
 
 
"Allez danse !"
Une amv sur School Rumble … Cela faisait longtemps que je n’en avais pas pondu une … (deux mois quoi … ^^ )
Celle-ci me trottait dans la tête depuis longtemps, mais je ne me sentais pas assez à l’aise avec Video Deluxe 2005 pour arriver à un résultat potable.
Depuis, avec "Because of Them" et "Yue and Asuna’s bright side", je pense avoir acquis la maturité technique nécessaire pour transformer cette bonne idée en autre chose qu’en bouse mal clippée.
Bref, je me suis lancé à corps perdu dans une nouvelle oeuvre amvienne …
 
 
"Je suis un missionnaire de la drague, je l’avoue"
Le thème est ici évident pour tous ceux qui connaissent la série.
Il s’agit d’une mise en musique de Kenji Harima, et de ses (nombreux) déboires sentimentaux.
Raide dingue d’une fille aussi baka que lui, toutes ses tentatives pour lui déclarer sa flamme se soldent au mieux par un échec cuisant. Quiproquos et rumeurs aidant, voilà qu’il se retrouve avec les deux filles les plus courtisées de l’école, accessoirement soeur et meilleure amie de l’élue de son coeur. Autant dire qu’il n’est pas sorti de l’auberge … ^^
 
 
"De vivre sur le c*l de ces individus"
Après avoir maintes fois vu le clip originel de -M-, je me suis décidé à élargir le thème aux autres personnages masculins de l’anime, chacun correspondant à peu près au macho type parodié dans le vidéo-clip. D’où le "s" à "Machistadors".
Eux aussi en tiennent une couche. Asou mis à part, le petit ami idéal (grand, beau, sérieux, normal), les autres garçons sont assez allumés. De Imadori, dragueur obsessionnel de bonnet D, à Hanai, Harima version premier de la classe, en passant par Karasuma, aussi décalé qu’inexpressif, nous avons un beau panel de machos. De quoi donner de la matière supplémentaire à cette amv.
 
 
"Je suis un machistador !"
La musique correspond assez bien à la série. Il n’y a pas grand chose à dire de plus sur ce choix artistique.
En revanche, j’ai essayé de coller au plus près du clip d’origine, pour donner l’illusion que c’est Harima qui chante la chanson. Ainsi, cette amv commence et se termine comme le clip originel, comme si elle était diffusée sur une chaine musicale, avec la banderolle de titre par exemple.
J’en ai aussi profité pour me faire plaisir avec Gimp, en réalisant quelques "artworks" pour mieux illustrer les paroles. Faux taboids, fausses pubs et faux journal TV. Me voici donc Infographiste débutant Lvl 5 ! ^^
A savourer dans le groupes de photos "Artworks" de même nom que l’amv …
 
 
"C’est pour ça qu’elle m’adore"
Cette amv a participé au concours d’amv de la Japan-Expo 2006, du 7 au 9 Juillet 2006. D’où le choix d’une musique francophone pour plaire à un public de frenchies, et d’un anime dont la première qualité est le délire permanent.
Elle ne fut disponible en téléchargement complet qu’au début de Juillet 2006, une fois la Japan Expo commencée. Car pour mettre un maximum de chances de mon coté, elle devait restée inédite le plus longtemps possible.
 
 
"Y’a pas d’error"
Je propose aussi un fichier de sous-titres anglais, pour les amateurs non-francophones d’amv.
J’ai fait une traduction plus ou moins réussie des paroles d’origine, en respectant le moins pire possible le sens et les rimes de la version française. Le fichier ssa est fourni séparément en lien direct. Là encore, VLC et MPC sont vos amis, puisqu’ils peuvent prendre en charge ce type de fichier.
 
 
"J’adore"
Et voici les lyrics, version grenouille anglaise ! ^^  :
 
I’m a missionary of Dating, I say
A kiki-doggy, wearing nailed shoes
She was fond of chairs, and gold pendants
I’ve got an E.T doll, in my Golf GTI
 
She was sensitive,
speaking of Jean-Yves
A misunderstood lover,
she has quit for Henri
Alas !
But I didn’t care about her story
Even less about her op’
Far more about her lust
You don’t want to …
I will
survive
 
Do you know why, girlie ?
I am a machistador
J’adore
And I know she loves me
No, no, no
There’s no error
Machistador
J’adore
 
I break myself,
with Ice Whisky
But I’m courting with
grace
I fire up
with  Malibus
Puking, ugly when I had drink
too much
Yerk !
Those tabloids
contaminate us
I prefer some fanzines
On the TV, there’s no arguing
I prefer Stupid Hervé
Point de Vue – Images du Monde
At your age, it’s disgusting
To live on the ass of those morons
Who have no more to say
than Raoul on his car
 
Do you know why, girlie ?
I am a machistador
J’adore
And I know she loves me
No, no, no
There’s no error
Machistador
J’adore
 
In approching tactics
I keep my groin under
control
And with pragmatic steps
I practise
Dating
But my bust is baldy
I need a remedy
To play some bastards
Like John Wayne’s sons
With a long mantle and a cap
No, nevermind !
 
Even during hard times
I always say the right words
 
I am a machistador
J’adore
And I know she loves me
No, no, no
There’s no error
J’adore
 
Oh ! Machsitador …
 
Machistador
J’adore
And I know she loves me
No, no, no
There’s no error
J’adore
 
Oh ! Machistador …
 
Together !
Let’s go
Macho Macho
Machistador
Macho Macho
J’adore
 
Macho Macho
Machistador
Macho Macho
J’adore
 
Let’s go
Macho Macho
Machistador
Macho Macho
J’adore
 
Macho Macho
Machistador
Macho Macho !

Negima – Yue and Asuna’s bright side

 
 
Classé 7th en catégorie amateur Epitanime 2006 ! !  (joie et émotion)
 

 
 
 
Anime : Mahou Sensei Negima
 
Musique : Mr Brightside (The Killers)
 
Date : 2006-04-25
 
Durée : 04:18
 
Concours : Epitanime 2006 – Catégorie Amateur
 
Liens
 
 
Negi sauvé des eaux …
Mahou Sensei Negima est une serie TV intéressante …
Non pas à cause de ses qualités techniques ou de l’originalité de son propos (on est face à un mauvais Harem-like), mais plutôt à cause de l’évolution de l’ambiance et du scénario.
J’explique …
 
Premier épisode = couleurs moches, animation moyenne, musique nunuche, personnages stéréotypés, situations convenues
Dernier épisode = couleurs travaillées, animation correcte, musique moins nunuche, personnages plus évolués, situations originales et surprenantes (par rapport au début de l’histoire).
 
En résumé, on passe d’un anime bas de gamme à une ambiance plus tragique et plus sombre.
 
La raison de ce revirement artistique ?
Une série télé qui faisait hurler les fans par sa médiocrité et un manga qui n’était pas prêt d’apporter une conclusion à l’époque.
 
Qu’ont fait les producteurs ?
Ils virent l’équipe d’origine et planchent sur leur propre fin (en accord avec l’auteur). Cela ne sauve pas la série du bide complet (les 15 premiers épisodes restent au ras des paquerettes), mais on obtient une fin de série tout à fait honorable, surtout vu la manière dont elle avait commencée.
 
 
Pour quelques filles de plus …
Sur la trentaine de filles présentées dans cette série, seules trois se sont révélées dignes d’intérêt à mes yeux :
– Evangeline, pour son caractère bad guy et ses manières de sadique (vampire oblige)
– Asuna, pour la dimension qu’elle prend lors des derniers épisodes
– Yue, pour son passage du second au premier rôle lors des derniers épisodes, devenant presque l’héroïne de la série
 
C’est sur ces deux dernières que porte mon amv (on l’aurait pas cru au vu du titre … -_- ).
Je passe sur Asuna, car je risque de spoiler des informations importantes, pour m’attarder sur Yue.
 
 
Un vilain petit canard avec un QI de 150
Yue est petite, ordinaire, limite gothique (toujours en sombre), ennuyeuse (seuls les livres l’intéressent), silencieuse et parfois hautaine (elle est l’une des plus intelligentes, mais n’aime pas les cours).
Tout la destinait à regarder de loin la romance entre sa meilleure amie Nodoka, une honteuse copie de Shinobu de Love Hina, et son pubère de professeur Negi. Elle n’aurait dû intervenir que de temps à autre, pour pousser celle-ci à faire les premiers pas.
Mais voilà, un sortilège qui rate, et un clone de Negi lui fait la court. On s’attendait à la voir décliner l’offre, avec toute l’impassibilité qui était la sienne jusqu’à lors. Et c’est là que le spectateur entre dans sa tête.
 
"Je ne suis pas belle, je n’ai rien fait pour attirer son attention, et je ne plais pas aux garçons.
Il n’y a aucune raison pour qu’il s’intéresse à moi …"
 
Et oui, la Yue qui nous connaissions était une façade. Un masque qu’elle portait en permanence pour cacher le même mal dont souffre aussi sa meilleure amie : un profond manque de confiance en soi.
Parce qu’il est plus facile de conseiller que d’agir, elle avait choisit de rester en retrait, enfermant ces dangereuses émotions derrière un visage impassible. Mais voilà qu’un professeur-magicien brise ce cocon, et la met face à ses propres désirs !
 
Tiraillée entre son amitié sincère et son amour non-réciproque, on la voit d’abord nier ses sentiments en les rationalisant, puis pousser Nodoka à conclure au plus vite. Malheureusement, un tragique évènement en rapport avec Asuna accélère les choses. Et Yue se révèle la seule capable de comprendre et de soutenir Negi dans cette épreuve, quitte à jouer les méchantes.
 
Yue est petite, inintéressante, intimidante, distante et déprimante. Elle y perdra sa seule vraie amie. Elle ne gagnera rien dans cet amour à sens unique. Tout cela, elle ne le sait que trop.
Mais elle est amoureuse. Et toute sa logique, toute sa raison, toute son intelligence n’y peuvent rien …
 
 
"Destiny is calling me"
La musique, Mr Brightside du groupe The Killers, est assez ancienne. Je ne pensais pas faire une amv sur Negima, et encore moins sur cette musique. Mais un jour, je tombe sur la version d’origine, plus pêchue et plus punchy que la version vidéo-clip style Moulin Rouge (merci à Winamp et à sa médiathèque).
Le refrain notamment, provoque le déclic propre à toute implusion amvienne.
"But it’s just the price I pay. Destiny is calling me. Open up my eager eyes. ‘cuz i’m Mr Brightside."
Flash !
Je vois la scène de Yue face à Nodoka, lançant tout ce qu’elle a sur le coeur depuis trop longtemps !
Flash !
Le second refrain m’évoque les derniers moments d’Asuna !
Ca y est ! J’avais décidé d’en faire une amv.
 
 
Sous-titres et Epitanime 2006
Fort de mon expérience avec Media Subtitler, je propose pour la première fois un fichier de sous-titres français avec mon amv. Auparavant, je les incrustais directement, altérant définitivement la vidéo. Maintenant, chacun peut profiter de l’amv avec ou sans traduction simultanée. La traduction française n’est pas littérale, car de nombreuses phrases sont des expressions typiquement anglosaxones. J’ai essayé d’en faire une version la plus proche possible de l’originale, tout en respectant le rythme de la musique.
 
L’amv et les sous-titres sont dispos dans les liens directs ("Clic droit" et "Enregistrer la cible sous"). VLC ou MPC chargent (plus ou moins) automatiquement le fichier ssa, et s’utilisent comme pour activer les sous-titres d’un DVD.
 
Cette amv est aussi la première que j’inscris à un concours. En l’occurrence, le concours d’amv de l’EpitAnime 2006, qui a eu lieu les 26-27 et 28 Mai 2006.
Plus d’infos ici : http://www.epita-convention.com

LOT(S)R – Trailer for 2nd semester

 

 

 

 

 
Anime : School Rumble TV + OAV
 
Musique : Requiem for a Dream – LOTR version
 
Date : 31 Mars 2006
 
Durée : 01:55
 
Liens :
 
 
(Dong) (Dong)
 
Oyez ! Oyez ! Mes frères !
 
(Dong) (Dong)
 
Le Messie est revenu !
 
(Dong) (Dong)
 
Après un an d’attente, la Joie et la Félicité reviennent à nouveau dans nos existences !
 
Oui, ma Soeur ! C’est la Vérité !
Oui, mon Frère ! Ils sont de retour !
 
Qui ?
Toute l’équipe de School Rumble bien sûr !
Harima, Sawachika, Imadori, Tsukamoto ainée et cadette, Hanai et tous les autres !
 
School Rumble 2nd Season est nos écrans le 3 Avril 2006 !
 
Gloire à la Comedie ! Louez soit le Mélodrame ! Benit soit Harima Kenji !
 
Pour fêter cet évènement depuis longtemps attendu, je vous propose de vous recueillir.
Non pas dans la prière (on n’est pas des mormons), mais dans la contemplation … de mon amv ! ^^
 
Une bande annonce basée sur la première série télé et les deux OAV, rappelant aux infidèles la venue du Saint des Saints de la Déconne et du Délire.
Sur la Très Sainte musique de "Requiem for a Dream", cette amv annonce aussi la venue de 3 autres trailers sur les 3 trailers originaux du Sanctifié Lord of The Rings :
 
– La Communauté de la Fille  (Fellowship of the Girl)
– Les Deux Cretins (The Two Baka)
– Le Retour du Voyou (The Return of the Rogue ) 
 
(Dong) (Dong)
 
Oyez ! Oyez ! Mes Frères !
 
(Dong) (Dong)
 
Oyez ! Oyez ! Mes Soeurs !
 
(Dong) (Dong)
 
Les Dieux-Baka reviennent en ces temps de trouble !
 
(Dong) (Dong)
 
Oyez ! Oyez !
 
(Dong) (Dong)

Aishiteru Ze Baby – Because of Them

 

 
 
 
 
Anime : Aishiteru Ze Baby
 
Musique : Because of you – Kelly Clarkson
 
Durée :  00:03:58
 
Date : 26-03-2006
 
 
Liens :
 
 
Je suis fleur bleue …
J’ai beau aimer les trucs qui petent, les trips bien gores et les réalisations bien déjantées, je fond toujours autant devant un truc un tant soit peu kawaï …
 
Et Aishiteru Ze Baby en fait partie !
 
Je ne pensais pas en faire une amv une semaine auparavant. Je roulais tranquille dans ma voiture, et j’entends à la radio une musique que je ne connaissais pas. Ni une, ni deux, mon imaginaire se met en branle et associe au petit bonheur la chance les images qui lui viennent à l’esprit.
Ayant revu récemment la série, les images collent de plus en plus aux paroles.
Assez pour me donner envie d’en faire une amv.
 
Une rapide recherche sur le net m’apprend que :
– Because of you est une musique déjà assez ancienne pour nos amis d’outre-atlantique. Et déjà utilisée pour plusieurs amvs … sur Inuyasha ! ^^
– Qu’il n’y a pas énormément d’amv sur Aishiteru Ze Baby, et que la plupart ne sont pas fameuses …
– Que les paroles de la chanson sont bien plus profondes que ce que j’en avais compris au premier abord.
 
Ma première idée était de faire une amv sur Kippei, et sur la façon dont il a influencé les autres (filles) par ses actions. Seul problème, une bonne partie des paroles ne lui correspond pas du tout, surtout le dernier couplet.
Heureusement pour moi, ces mêmes paroles peuvent s’appliquer à Yuzuyu, lui donnant du même coup une dimension supplémentaire, bien loin de son rôle "ultra-mignonne-et-c’est-tout" de la série.
 
La storyline est donc la suivante : Yuzuyu parle de ses relations avec sa mère, Kippei et ses proches, et de la façon, positive et négative, dont ils ont influencé sa vie.
La différence avec la série télé, c’est que le résultat est plutôt mitigé, puisque Yuzuyu apparait alors comme très dépendante des autres (et de Kippei). Contrairement au scénario d’origine, Yuzuyu n’est plus aussi reconnaissante, et exprime des sentiments amères qu’elle n’aurait pas pu dire du haut de ses 5 ans.
C’est une autre manière de voir la relation Kippei/Yuzuyu, plus sombre que ce que la série TV en montrait.
 
"Because of you" de Kelly Clarkson parle d’une fille dont la personne la plus importante a disparue. Elle se retrouve donc seule, sans repère, car toute sa vie s’était construite autour de cette dernière.
Le principal intérêt de cette chanson est que l’on ne sait pas à qui elle s’adresse. Le "you" peut aussi bien être une seule personne ou plusieurs. On ne connait pas non plus leur sexe, ni le lien qui existe entre la chanteuse et eux.
 
Dans le cas de Aishiteru Ze Baby, cela m’a permis de balayer tous les personnages principaux. Yuzuyu s’adresse ainsi à plusieurs personnes au cours de l’amv, chacune représentant un couplet/regret.
 
J’ai perfectionné mes techniques d’encodage.
C’est du 640×400 (16:9 donc), mais même en plein écran cela reste net. On est loin de usXWe-SnowBlue, avec son effet super-flou …
J’ai aussi expérimenté de nouveaux effets visuels. Mais je n’ai pas fait de lipsync. Non pas que cela aurait été impossible, mais Yuzuyu est bien trop jeune pour pouvoir parler de cette manière. J’ai donc préféré montrer ses sentiments, plutôt que sa voix.
 
Une fois encore, je propose une version sous-titrée en français pour ceux qui ne se sentent pas à l’aise avec la langue de Shakespeare. Ce n’est pas une traduction littéraire, car j’ai privilégié le rythlme de la musique à l’exactitude de la traduction (difficile de caser "passage pieton" dans un couplet).
 
J’ai battu mon record !
Une semaine a peine pour une amv qui couvre une douzaine d’épisodes à ripper + montage.
Serait-ce l’amv de la maturité pour moi ?
 
En tout cas celle d’un nouveau pallier vers le maitre clippeur. 
 
 
 
EDIT du 11/05/2006
 
Apparement, certaines personnes cherchent une traduction des paroles de Because of You de Kelly Clarkson.
Je rappelle que Google propose une fonction traduction (dans Outils linguistiques), pour traduire une page web en donnant son adresse. Pratique pour les lyrics, même si c’est souvent du mot à mot … ^^
 
Bref, voici ma traduction perso :
 
Je ne ferai pas les mêmes erreurs que toi
Je ne me laisserai pas aller
Car mon coeur est si lourd
Je ne me briserai pas comme toi
Tu t’es fait si mal
J’ai appris à la dure
de ne jamais le laisser aller si loin
A cause de toi
Je ne m’éloigne jamais de la route
A cause de toi
J’ai appris à jouer en sécurité pour ne pas avoir mal
A cause de toi
J’ai du mal à croire non seulement en moi mais en les autres
A cause de toi
je suis inquiète
J’ai perdu mon chemin
Et il ne faut pas longtemps pour que tu me le montres
Je ne dois pas pleurer
car je connais cette faiblesse dans tes yeux
Je suis forcée de montrer
un sourire, un rire, chaque jour de ma vie
Mon coeur ne peux se briser
Puisqu’il n’existait pas dès le début
A cause de toi
Je ne m’éloigne jamais de la route
A cause de toi
J’ai appris à jouer en sécurité pour ne pas avoir mal
A cause de toi
J’ai du mal à croire non seulement en moi mais en les autres
A cause de toi
je suis inquiète
Je t’ai vu mourrir
Je t’ai entendu pleurer chaque nuit dans ton sommeil
J’étais si jeune
Tu aurais dû mieux savoir comment te pencher vers moi
Tu n’as jamais pensé à quelqu’un d’autre
J’ai juste vu ta douleur
Et maintenant je pleure au milieu de la nuit
Pour la même satanée raison
A cause de toi
Je ne m’éloigne jamais de la route
A cause de toi
J’ai appris à jouer en sécurité pour ne pas avoir mal
A cause de toi
J’ai fait de mon mieux pour tout oublier
A cause de toi
Je ne sais pas comment laisser quelqu’un entrer
A cause de toi
J’ai honte de ma vie car elle est si creuse
A cause de toi
Je suis inquiète
A cause de toi
A cause de toi

Noein – usXWe : Snow Blue

 

 
 
 
 
Anime : Noein
 
Music : GunXSword – Opening et Cowboy Bebop – Blue
 
Durée : 00:06:58
 
Date : 2006-03-10
 
Liens
 
 
J’aime bien la SF.
J’ai toujours été plus attiré par les histoires de Science Fiction (oui, la fantasy en fait partie !) que par les autres genres. D’ailleurs, je me demande pourquoi le cinéma français a autant de mal à pondre des films fantastiques avec des éléments sociologiques et/ou philosophiques comme il sait si bien (mal ?) le faire …
 
Toujours est-il que les histoires d’univers parallèles, d’invasion extra-terrestres et autres explorations de l’inconnu tiennent une place de choix dans mes critères de sélection de tel ou tel produit.
 
Voilà donc un jour où je tombe sur Noein. D’emblée, cette série attire mon attention.
Design zarbi, animation brouillonne, musique baroque et ubiquité des personnages. Et voilà que mon goût pour la SF me maintient fidèle à cette série au fil de ses releases. La série se bonnifie avec les épisodes, jonglant intelligemment entre problèmes familliaux, combats DBZiens et explications scientifiques en images.
 
Puis vient l’épisode 12, un concentré de ce qu’un anime peut nous apporter de mieux. Animation léchée, design réussi, musique tonitruante, rebondissements à gogo et réflexions métaphysiques en tout genre.
 
Seul hic (mais qui est aussi le point fort de cet épisode), la disparition d’un personnage qu’on avait finit par apprécier. Avec un final aussi inspiré qu’inspirant … des larmes ! ^^
 
Et c’est là que mon inspiration amvienne se met en branle. Pendant quelques temps, les images tournent dans ma tête. Mais aucune musique ne semble vraiment leur donner un sens. Mon baladeur mp3 aidant, la musique "Blue" de Cowboy Bebop, titre culte pour tout anime-fan, me parvient un jour aux oreilles.
 
 
Les paroles collent parfaitement à l’ambiance de l’anime !
Les thèmes de l’un et de l’autre se complètent à merveille !
J’avais mon amv !
 
Restait maintenant à trouver une intro/outro …
Et c’est en regardant le générique de Gun X Sword que l’inspiration me frappa encore avec toute la délicatesse d’un 30 tonnes lancé à 120 km/h.
 
Voici donc le résultat de ce que m’inspire Noein, anime atypique s’il en est. J’ai essayé de donner une chance à Fukurou de revoir celle qui l’aime, et de lui dire ce qu’il ressent, le tout pendant ses derniers instant d’existence.
 
J’espère aussi que l’intro donnera l’envie à ceux qui boude cette série pour son coté intello, de se pencher un peu plus sur celle-ci. Il est clair que la production économise sur les scènes calmes, pour nous offrir de rares mais intenses scènes de combat … sévèrement burnées !
 
Sci-Fi’s big … and Animes make it bigger !

Bleach – Shape the Kon ! (’cause he can’t shape you)

 

  
  
Anime : Bleach
 
Music : Snot – DeadFall
 
Durée : 3:20
 
Date : 2006-02-08
 
Liens :
 
 
Une amv par mois … Je suis inspiré en ce moment !
 
Voici donc ma deuxième tentative d’amv avec Bleach.
Si la première était sérieuse et mélancholique (comme d’hab quoi ! ^^ ), le deuxième est cette fois parodique et rythmée.
C’est Kon qui fait les frais de mon talent tout relatif dans le montage vidéo, avec Ishida et Jinta en guest-stars.
 
 
Tout d’abord, un petit mot sur la génèse de cette amv.
 
J’ai adorée l’amv de Rozard sur Dead Leaves avec la musique de Snot, Deadfall. Le fait que j’aime bien et cette OAV et ce groupe y est surement pour quelque chose, mais le talent de monteur du-dit Rozard est indéniable !
 
Une seule chose me préoccupait dans cette amv : les paroles, parmis les moins compréhensibles qui soit (l’argos anglais ne facilitant pas les choses).
J’ai donc récupéré les lyrics et je me suis mis à les traduire … Ce qui n’améliora pas ma compréhension du sens profond de cette chanson !
C’est alors que les muses des Animes me sussurèrent avec insistance à l’oreille « You shape the KON before it shapes you ! ».
 
J’avais mon idée stupide de l’année 2006.
 
Kon est un personnage qui se fait régulièrement latter, en partie parce qu’il n’est qu’une peluche inoffensive (l’autre raison étant qu’il n’en rate pas une ! ). Voici donc une musique qui lui irait parfaitement.
Je recherchais fébrilement sur amv.org si d’autres avant moi avait eu cette inspiration, pendant que les scènes s’enchainaient déjà dans ma tête …
Non ! Personne n’avait été assez crétin pour sortir une idée pareille !
 
Je me lancais donc gaiement dans le montage de ma deuxième amv d’action, en espérant qu’elle serait mieux réussie que la première sur Imadori (ce serait pas difficile !). Et comme c’était une autre amv qui m’avait donnée le point de départ, pourquoi ne pas repartir sur sa bande son et transformer Ishida en Quincy Weird ?
C’est ainsi que naissa ma première amv d’amv …
… en espérant que Rozard me pardonnera d’avoir ainsi détourné son premier travail !
 
Selon ce que j’ai compris, le traduction en français de la musique donnerait quelque chose comme ça :
J’ai tué mon père
Dans une dispute partie en vrille
Un jour où j’étais bourré à mort
Avant de mourrir, il me dit : Lou a le gâteau
Je pris le bus, direction l’Ouest
J’alignais les bieres dans un café
J’ai su que je trouverai Lou
Quand Ed est entré
Il me dit : « Piques une carte »
Taille le bois ou il te taillera !
 
J’ai traduit « Shape the con », par un proverbe made in France à peu près équivalent. « Con » a aussi pour traduction « Conhead », qui doit être l’équivalent de « Plouc » en Français.
Si quelqu’un a une meilleure traduction, qu’il n’hésite pas à laisser un commentaire.
 
Qui t’envoie ?
Sam Fuckin’ Peckinpah ! (équivalent de « Le p*tain de Pape », pour signifier une non-réponse à la question ^^ )
Ouais, qui t’envoie …
 
Je vois mon oncle pour la première fois
Il m’envoie aux champs avec Ed
Nous y allons, en appelant sa copine Diane
Une blondasse en rouge
Tir au pigeons était le nom du jeu je crois
Et j’ai du payer mon coup
Du bon temps en famille, c’était le plan
Taille le bois ou il te taillera !
 
Sam Peckinpah essaya de latter Ed
Mais il le coupa d’une oreille à l’autre
Puis il chopa ce vieux Lou
Et lança « On baise now ! »
Avec un air sadique
Il l’emena dans un vieux café
Eddie était en pleine forme
Quand il l’attacha
Son intention était de mettre sa tête dans la friteuse
Diane me prévint
Je lattais Ed
Et après quelques galipettes
On eu fini
Et Ed qui se sentait plus cria
Et Vive la p*tain de France mec !
 
Quelqu’un veut me buter, mec ?
Quelqu’un veut te buter Eddie !
P*tain de ploucs !
Quelqu’un veut me buter, mec ?
Quelqu’un veut te buter Eddie !
P*tain de ploucs !
J’crois que ce sont des amis (de Eddie) …
 
En gros, c’est un gars qui vient pour toucher l’héritage, et sa famille tente de le trucider discrètement avant qu’il ne touche le magot … ou alors c’est peut être le contraire ! ^^
 
Cette amv est pour moi une étape de plus vis à vis de mes précédentes créations.
En plus de ne faire quasiment que du lipsync, je me suis lancé dans la retouche d’image (ou comment transformer Ishida en poivrot français ! ). C’est plutôt une réussite, étant donné qu’il s’agit de mon premier essai. Et je pense que mes prochaines amvs en profiteront au mieux.
 
Bref, Matez ! Rigolez ! Appréciez ! Commentez !
Et « Viva la F*ckin’ France, Man ! ! ! « 
 

 


Bleach – Different kinds of pain ?

 
 
 
 
 
Anime : Bleach
 
Musique : Cold – A different kind of pain
 
Date : 12-01-2006
 
Durée : 6 min 25 s
 
Liens :
 
 
Ca y est … J’ai cédé aux sirènes de la célébrité amvienne !
J’ai fait une amv sur une série connue, à base de baston à l’arme blanche, d’invocation orientale et de héros orange …
Non, ce n’est pas Naruto mais Bleach !
Grâce à ce choix de footage, je vais enfin être downloadé à mort.
Je vois déjà les 3 000 hits sur amv.org, les opinions enchantés et enchanteurs laissés un peu partout sur les forums ! Ca y est ! J’EXISTE ! !
 
Enfin bon. Je m’emballe, je m’emballe, mais c’est pas encore fait tout ça …
Revenons plutôt à la présentation de cet amv.
 
Comme ceux qui ont vu mes amvs précédentes (et leur présentation) le savent peut être déjà, j’aime les personnages secondaires. Dans le cas de Bleach, ce sont surtout les capitaines et leur lieutenants qui m’ont plu. Et comme la plupart des amvs déjà dispos tournent autour de Ichigo/Rukia ou Rukia/Renji, j’ai eu envie de leur donner un tribute de mon cru.
 
Cette amv présente donc les relations qui unissent et séparent les capitaines et leurs lieutenants entre eux. Je m’attarde principalement sur Kenpachi/Yachiru et Hinamori/Hitsugaya. Yachiru notamment, me semble plus complexe que son apparence/comportement/expressions le laisserait supposer. Je fantasme peut être, mais je pense qu’elle est déchirée entre son besoin d’être avec son "père" Zaraki Kenpachi, et son envie de le voir heureux. Parce qu’elle ne se sent pas capable de le rendre heureux par elle même, Yachiru encourage son capitaine dans sa recherche de combat … en sachant qu’un jour ou l’autre il tombera sur trop fort pour lui.
J’ai essayé de faire ressortir son "infériorité" sentimentale face au zanpakuto de Zaraki, ce dernier s’ouvrant plus facilement à son épée qu’à son lieutenant.
D’autres relations sont évidemment présentées. Outre l’incontournable Aizen-Hinamori-Hitsugaya (je l’aime bien celui-là ! ^^ ), j’ai aussi donné un peu de temps d’antenne à Ichimaru-Matsumoto, Rukia-Renji et Shunsui-Nanao. J’aurai bien aimé y ajouter un peu de Orihime-Uryuu-Nemu, mais bon … Pour une prochaine fois peut être …
 
La musique "A different kind of pain" est utilisé un peu à contre courant ici. En plus de faire un parallèle entre la douleur physique des combats et la douleur psychologique des sentiments, je l’utilise aussi pour poser une question : Tous les personnages souffrent-ils de la même douleur ?
Malgré leur histoire et objectifs différents, ils sont tous face au même problème : ils sont incapables d’exprimer ce qu’ils ressentent vraiment pour la personne qu’il aime le plus au monde. Que ce soit de la timidité, une différence d’âge ou une trahison (Aizen-Hinamori  ^^), ils restent en arrière, encourageant et protégeant le personne aimée, quitte à la voir partir loin d’eux.
 
Techniquement parlant, j’ai utilisé pas mal d’incrustations d’image, avec plus ou moins de réussite, ainsi que quelques changements de couleur. Les ralentis passent pas trop mal et le rythme général colle bien à la musique et aux paroles.

Shuffle! – Kaede is so hollow …

 

 
 
 
Anime : Shuffle!
 
Musique : James Blunt – Goodbye my lover
 
Date : 2005-12-09
 
Durée : 00:05:22
 
Liens :
 
 
Shuffle! …
Un anime tiré d’un Hentai Game …
Pas vraiment ma tasse de thé …
 
Ma testosterone aidant, et poussé par une réalisation assez bonne, j’ai continué à regarder les épisodes les uns après les autres. Plus par habitude que par envie, je me laissais porter par l’histoire, somme toute on ne peut plus classique … durant les 15 premiers épisodes !
 
Dès le 16ème (il était temps), on sent un frémissement. Quelque chose qui diffère des productions précédentes estampillées "fan-service". Les personnages sont plus travaillés, et plus complexes que l’on ne l’aurait cru au début …
 
… Et puis vient l’épisode 19 …
… Ou comment transcender l’archetype de la gentille fille soumise et nunuche, en bombe humaine à retardement !
 
Kaede … la plus docile … la plus silencieuse … la plus inintéressante de tout le parterre féminin (et il y en a un paquet) de cette série … enterre toutes ses rivales en une vingtaine de minutes. Ce n’est ni plus ni moins qu’une virée dans l’amour le plus fou et le plus instable que le spectateur subit, plongeant toujours un peu plus loin, au fur et mesure que le personnage perd pied.
 
Kaede n’est pas gentille. Kaede n’est pas serviable. Kaede n’est pas ordinaire.
Tiraillée entre un amour sincère et une culpabilité écrasante, elle ne peut que regarder la seule chose qui donne encore un sens à sa vie s’éloigner d’elle toujours un peu plus. Et à chaque fois qu’elle tente de s’accrocher à un début de solution, elle n’en tombe que plus bas encore.
 
J’ai décidé de lui dédier une AMV, car :
– J’adore les personnages qui me surprennent
– J’adore Elfen Lied (et Kaede aurait sa place dans cette série !)
– J’adore les seconds rôles, infiniment plus perfectibles, et donc humains, que les héros
– J’aime voir un perso se débattre avec ses propres pulsions (je dois être sadique sur les bords)
 
Toujours est-il que je suis devenu fan de ce personnage en un seul épisode. Et à la place du héros, mon choix se porterait uniquement sur elle (mais vu comment c’est parti, c’est pas gagné).
Ni tout à fait bonne, ni foncièrement mauvaise, Kaede est un personnage qu’on ne voit que dans les tragédies grecques : belle dans son désespoir, fragile dans ses certitudes.
 
"Goodbye my lover" m’a semblé un choix obligé. Si la majorité du texte pouvait s’appliquer à quasiment tous les personnages de cette série, le couplet final "I’m so hollow" ("Je suis si creux"), a surement été écrit pour Kaede (oui, je sais, je fantasme). Toujours est-il que la musique rend bien avec les images, et c’est l’essentiel !
 
Je me suis mis aux lipsync (synchronisation lèvres/musique) pour la faire chanter, ce qui rend plutôt bien. Quelques effets digitaux pour faire joli, et quatre jours plus tard (24 heures de boulot donc ^^ ), voici le produit final. Je n’ai eu besoin que des épisodes 19 et 20, rassemlblant à eux seuls plus de scènes cultes que les 18 épisodes précédents réunis !
Les épisodes 21 et suivants ne sont pas encore sortis à l’heure où j’écrit ce texte. C’est un pari risqué, car j’ignore comment Kaede va évoluer, et si cette évolution va me plaire. Mais rien que pour ces deux épisodes, cette amv était à mes yeux un travail obligé.
 
Je me demande si je ne serais pas spécialisé dans les chansons à suicide, puisque c’est ma deuxième amv avec James Blunt, et ma meilleure amv à en juger par les critiques de amv.org, devant Beautiful sur School Rumble …
… Mieux vaudrait que je m’éloigne des lames de rasoir pour un temps … ^^


Dai no Daibouken – Poppu will attack

 
 
 
 
 
Manga : Dai no daibouken (FLY)
 
Musique : 30 seconds to Mars – Attack
 
Date : 2005-11-01
 
Durée : 00:04:04
 
Liens :
 
 
Poppu est un grand !
 
Je le dis aujourd’hui et je le dirais surement encore demain.
Il est et reste un de mes personnages préférés, et représente ce que j’appelle un vrai héros.
 
Il n’est ni fils de champion, ni envoyé des dieux, ni même combattant depuis sa naissance. Il est bêtement normal, simple fils de forgeron, s’étant lancé dans l’aprentissage de la magie plus pour échapper à son père (et à ses prises de catch) que par conviction personnelle. Il voulait devenir fort, mais ne s’en pensait pas capable …
 
La mort de son maitre d’arme lui donne la volonté de se battre … mais pas la détermination de mettre sa vie en jeu ! ^^
 
Il faudra attendre quelques tomes pour que le déclic se produise … un déclic prénommée Fuam (ou Maam dans la version d’origine). Un beau brin de fille qui l’attire après quelques regards, leur première rencontre s’étant plutôt mal passée … C’est en la voyant en danger qu’il commence la longue escalade qui le menera au sommet de son existence. Mais ce ne sera pas une ligne droite, comme pour ses compagnons d’arme, doués en tout et pour tout. Il va échouer, se tromper, abandonner, repartir, s’entrainant encore et encore. Il faut dire qu’il a un rival de taille en la personne de Hyunkel, chevalier quasi immortel, qui réussit l’impossible comme si de rien n’était. Difficile d’exister aux yeux de sa belle, quand nos prouesses sont eclipsées par celles d’un autre …
 
Mais ce n’est pas ses qualités martiales qui ont rendues ce magicien trouillard éminament sympathique à mes yeux. Ce sont ses imperfections, si humaines, si touchantes, si vraies. Le voir rire, pleurer, douter, souffrir, face à des problèmes aussi ordinaires que celui de l’amour à sens unique, en a fait un personnage à part.
D’ailleurs, les auteurs ne s’y sont pas trompé : cantonné au role de bouffon de service au début de l’histoire, il finit à la fin par monopliser presque toutes les pages, damant le pion au héros de l’histoire, et remettant à sa place ni plus ni moins que le Dieu du Mal en personne !
Pas mal pour un apprenti magicien. Même le scénariste rend hommage à Poppu le temps d’une préface, en le remerçiant d’avoir existé,  et de l’avoir inspiré !
 
La musique convient presque parfaitement au thème général de l’amv. Je dis presque, car si dans la chanson, le garçon veut tourner la page et aller voir ailleurs, la relation entre Poppu et Fuam est encore en train d’évoluer à la fin du manga. Même si elle semble avoir fait son choix( comme j’ai essayé de la montrer à la fin de l’amv) … ^^
 
Tout ca pour dire que cette amv est un "tribute" à un des plus touchants et un des plus humains personnages que j’ai pu lire. Poppu est un grand. Dommage qu’il n’existe pas … j’aurais aimé lui serrer la main.
 
PS : Merci aux fans ayant sacrifié leur collection pour les scanner et les mettre en dispo sur le net. Comme par exemple : http://www.flylemanga.free.fr.

Honey and Clover – No name for what I feel

 
 
 
 
 
 
Anime : Honey and Clover
 
Musique : Asian KungFu Generation – No Name
 
Date : 2005-08-28
 
Liens :
 
 
Sixième amv, pour une série atypique … mais on ne peut plus excellente !
 
Bien décidé à exploiter mon nouveau logiciel de montage, Video Deluxe 2005, je me suis lancé dans un montage plus élaborée qu’à mon habitude. J’ai donc mis en oeuvre de la juxtaposition de scènes en transparence, des fondus enchainés multiples, des redimensionnements en-veux-tu-en-voilà et même un peu de lip-sync (synchroniser les lèvres des personnages avec les paroles de la musique). Mon premier travail a donc été de sélectionner les scènes les plus intéressantes (ou les moins sous titrées, c’est selon ^^ ). Gros travail en perspective, puisque je voulais présenter chaque personnage de la série au moins une fois, et que presque chaque scène mériterait une amv à elle seule !
 
Honey and Clover est une série qui arrive à nous faire rire et à nous faire pleurer dans le même épisode, bien que ce soit en cran en dessous de Fruits Basket (référence en la matière comedie/drama). Elle est qui plus est très réussie techniquement, et une fois habitué au design des personnages, on ne peut s’en détacher.
Si la forme est excellente, le fond n’en est pas moins consistant, avec une présentation des rapports amoureux rarement exploitée dans les animes : l’amour à sens unique. Dans Honey and Clover, aimer n’est pas un gage d’être aimé, et les personnages l’apprennent à leur dépend.
Mention spéciale à cette pauvre Ayumi (Iron Yamada pour ses fans), qui se fait repoussée tout au long de la série alors qu’elle est de tttrrrèèèèèssssss loin le meilleur personnage de la série (qui sont pourtant loin d’être inintéressant eux aussi). C’est ça la grande force de cet anime : On n’arrive pas à détester tel ou tel personnage, car ils ne font que suivre leur coeur, malgré la souffrance qu’ils provoquent ou recoivent en retour.
Non, l’amour n’est toujours joyeux … Honey and Clover nous le rappelle, dans le rire et les larmes.
 
La musique correspond à peu près à l’ambiance de la série, et répresente assez bien les tourments des personnages, qui courrent après une étoile, l’amour, qu’ils ne pourront jamais atteindre pour diverses (bonnes) raisons.
 
Au bout du compte, et de presque 4 semaines, le résultat n’est pas aussi bon que je l’aurais voulu. Malgré mes efforts, je n’ai pas su accrocher les images au tempo suffisamment bien. On a donc quelques décalages son/image qui gachent un peu le tout. J’ai aussi trop forcé sur les FX, et j’ai donc perdu en route ce que je voulais raconter, à savoir des amours contrariés. Elle reste néanmoins tout a fait regardable, et elle aussi est une des seules amv sur cette série.
Les fans devront s’en contenter …

School Rumble – Tribute to Harima

 
 

 

 

 
 
Anime : School Rumble
 
Musique : James Blunt – Beautiful
 
Date : 2005-08-01
 
Liens :
 
 
Cinquième amv … troisième sur School Rumble ! ^^
 
 
Si la première présentait le couple Kenji/Eri (le type je-t-aime-moi-non-plus), j’ai voulu mettre en lumière le couple Kenji/Tenma (le type j-ai-rien-dans-la-tête-mais-toi-encore-moins).
 
L’auteur a eu une idée géniale en dotant son histoire n’ont pas d’un, mais de deux "têtes vides", et de faire en sorte que l’un courre après l’autre. Cette situation, apparemment évidente, génère quantité de situations délirantes entre les héros, rivalisant d’intelligence (si on peut appeler ça de l’intelligence …) pour aborder le problème de la pire façon qui soit.
Mais ne dit-on pas que l’amour rend idiot ?
 
Pas de fioritures ici, le montage est classique et colle le mieux possible aux paroles. Quelques tentatives de lip-sync de ci de là, et pas mal de d’effets de transparence.
 
J’ y ai passé beaucoup de temps, mais quand je regarde le résultat final, je me demande pourquoi ça m’a pris aussi longtemps
 
Toujours est-il que c’est mon amv la plus réussie à la date d’aujourd’hui (2005-10-25), et celle sur laquelle j’ai le moins de regrets.
 
J’a réussi à faire passer l’essentiel de ce que m’évoque Kenji Harima : un gentil garçon, un peu trop (même vraiment trop !) sentimental, qui ne parvient pas à transmettre ses sentiments à celle qu’il aime (faut dire qu’elle en tient une sacrée couche elle aussi ! ^^ ). Il devra, peut être, se faire une raison et la laisser partir …
 
 
Le choix de la musique se passe de commentaire pour les fans de la série. Kenji Harima ayant une facheuse tendance à "déifier" Tenma dès qu’il la regarde, cette musique ne pouvait que lui correspondre. Le coté mélancolique de la chanson colle aussi très bien au personnage, incapable de faire comprendre ses sentiments à celle qu’il aime du plus profond de son être.

Ragnarok The Animation – Roan’s Reason

 
 
 

 

 
 
Anime : Ragnarok the Animation
 
Musique : Hoobastank – The Reason
 
Date : 2005-06-06
 
Durée : 00:04:59
 
Liens :
 
Cette quatrième amv a marqué un tournant logiciel pour moi. J’ai abandonné Windows Movie Maker pour un logiciel un plus professionnel : Video Deluxe 2005. Pourquoi ce choix ? Parce c’est le meilleur rapport qualité/prix (50 euros pour acquisition/montage/nettoyage/authoring). Pourquoi l’avoir acheté ? Parce que j’avais envie de faire les choses dans les règles …
… même si les amv ne sont pas vraiment règlementaires  !
 
Cette amv tourne donc sur le personnage de Roan, "héros" simplet au début de la série (faible, geignard, pas doué, boulet, inconsistent). Son seul moteur sont ses sentiments pour son amie d’enfance Yuufa, qui quant à elle l’estime beaucoup … 
… comme porteur de bagages !
 
J’ai eu envie de montrer l’évolution de Roan, qui à travers sa frustration et son désir d’exister au yeux de sa dulcinée, va passer par tous les états de l’amoureux transi. On le voit ainsi devenir un berserker que ne renirait pas Gats (Berserk de Kentaro Miura), puis un paladin trop obnubilé par sa mission, pour atteindre ce statut de véritable partenaire de vie qu’il désire tant. Il est d’ailleurs amusant de voir les rôles s’inverser entre le début de l’histoire (Roan est ignoré par Yuufa) et la fin (Yuufa est ignorée par Roan). C’est probablement le seul vrai point fort de cette série, et c’est déjà pas mal ! ! !
 
Je ne m’étendrais pas sur la musique, que tout le monde connait, et du lien évident entre celle-ci et le personnage de Roan.
 
Vu que c’était mon premier essai sous Video Deluxe, je n’ai pas su exploiter tout le potentiel du programme. Cela reste donc du basique, avec de meilleurs raccords et une meilleure finition. La première minute montre bien la différence de facilité entre avant et après VD2005, avec une suite de scènes bien calées sur la bande son. Le semi-échec de Imadori D était-il révolu ?

School Rumble – Imadori D, Drop the Bo*bs

 
 
 
 
 
Anime : School Rumble
 
Musique : Scotty D – Drop the bomb
 
Date : 2005-05-02
 
Durée : 00:02:10
 
Liens :
 
Deuxième amv sur School Rumble, et premier essai dans la catégorie Dance (cad : montage rapide sur musique qui bouge).
 
Imadori est ce que j’appelle un personnage surprise. Il n’apparait quasiment pas dans les 10 premiers épisodes, et les suivants semblent le cantonner au rôle de dragueur de service (ce qu’il est d’ailleurs ^^ ). Mais grâce au talent de l’auteur, et du réalisateur, il devient un personnage central de l’histoire, apportant son lot de délire bien à lui. Le triangle amoureux qu’il forme avec Mikoto et Karen est intéressant. Triangle qui devient Quator si on y ajoute Lala, qui s’occupe un peu trop de lui pour ne ressentir quelque chose (traduction, elle l’explose à la moindre occasion). En somme, un personnage mal-aimé d’une série mal-connue.
Tout ce qu’il faut pour me plaire !
 
La musique provient de Dance Dance Revolution, et fait/fera surement partie des hits éternels des dance floors. Son rythme et ses paroles s’adaptent à quasiment toutes les séries, et elle est souvent utilisée par les clipeurs. Ici, c’est plutot le coté comique qui ressort. "Drop the B*obs" signifie litterallement "Lacher les poitrines", jeu de mot sur "Lacher la bombe" du titre originel. Imadori est aussi connu pour être un amateur des bonnets D, son (seul?) critère de sélection de la gente féminine. D’où son surnom "Imadori D", pour parodier l’auteur "Scotty D". En plus, la lettre D fait aussi référence au D de "Drop".
 
Le résultat est assez moyen, car :
1- C’était mon premier essai sur un rythme soutenu, donc pas brillant
2- Imadori n’est pas personnage très remuant, donc difficile de le rendre dynamique
3- Windows Movie Maker m’a montré toutes ses limites, avec des raccords foireux au possible (obligé de couper la moitié des scènes pour éliminer les images parasites).
4- J’ai du faire avec des scènes sous-titrées en chinois (seules dispos à l’époque), et impossible à masquer à cause de Windows Movie Maker.
 
C’est probablement ma pire amv à ce jour, même si les scènes correspondent au mieux aux paroles. Un rythme trop mou par rapport à la musique laisse un arrière goût d’inachevé. Cela reste néanmoins la seule amv disponible sur un personnage pas si inconséquent que ça, en quête lui aussi de l’amour vrai … mais avec une méthode très personnelle ! !
 
PS : Pourquoi ces étoiles dans bo*bs ? Parce que microsoft, dans sa grande sagesse, a décrété que c’était un gros mot, et donc que je peux pas valider mon billet tant que ce mot n’est pas retirer.
Heureusement, Il ne controle pas le nom des fichiers ou des liens.

Fantastic Children – My Immortal Pain

 

 

 

 

Anime : Fantastic Children
 
Musique : Evanescence – My Immortal
 
Date : 2005-05-02
 
Durée : 00:05:10
 
Liens :
 
Fantastic Children est une série comme on en voit qu’une … par an. Soit une sur 100 au vu de la production actuelle d’animes potables, ce qui est déjà très bon. La plus grande force de cette série est, à mes yeux, la maitrise avec laquelle elle balade le spectateur d’un genre à l’autre, le tout servi par une ambiance unique et des personnages qui se payent le luxe d’être réalistes et attachants. Ajoutez à cela des musiques sublimes, des doubleurs exceptionnels (l’épisode 24 restera dans les annales) et un design original. Et vous obtenez l’une des meilleures série de 2004, que je classe personnellement ex aequo avec School Rumble … Autant dire que c’est une sacrée bonne série !
 
Cette amv tourne autour du personnage de Seth, éternel ami d’enfance de l’héroine (à son grand regret), et condamné à la regarder se faire conquerir par le bellatre de service (mes excuses aux fans de Solan, mais si je le pouvais, je l’aurais [censuré] moi même !  ). Ce personnage aurait pu resté le second rôle basique, mais c’était sans compter sur l’esprit retord du scénariste, qui en fait un personnage quasi principal, sans même que le spectateur ne le voit venir. Ce dernier se retrouve dans les chaussures très incomfortables du coeur brisé (et pas que le coeur d’ailleurs !) alors qu’on lui donne généralement du héros sans peur et/ou sans reproche "qui-réussit-tout-parce-que-c’est-lui-le-héros".
Bref, un perso comme je les aime ! Et vu la rareté des amv sur cette série (d’ailleurs, je crois bien être le seul à en proposer une …), je DEVAIS en faire une, et réparer cette injustice, un peu à la manière d’un Doujinshi.
 
Il s’agit de ma deuxième amv, et la première dans le genre mélodrame/profil de personnage. Honnêtement, les meilleurs passages sont le début et la fin. Cela s’explique pour deux raisons :
1 – Il n’y a pas énormément de passages où l’on voit Seth (5 épisodes sur 26, c’est pas énorme)
2 – Les passages sont généralement des spoilers tellement importants, que je me suis refusé à les dévoiler dans cette amv, pour ne pas gacher le plaisir de ceux assez éclairés pour se lancer dans cette série.
 
Résultat, une amv assez fade, avec une musique utilisée à outrance par le dernier des clipeurs. Ma seule fierté ? Le générique de fin, où j’ai réussit à montrer la meilleure scène et la meilleure réplique … tout en cachant l’essentiel !

School Rumble – Harima ! Save Eri-chan !

 
 
 
 
 
 
Anime : School Rumble
 
Musique : Unwritten Law – Save Me
 
Date de mise en ligne : 2005-05-01
 
Liens :
 
C’est ma première amv (anime music video pour ceux qui suivent pas ! ^^). Elle est donc perfectible en de nombreux points, notamment dans les raccords, avec quelques images qui n’ont rien à y faire. Mais comme c’était l’une des seule amvs sur le couple Harima/Eri à l’époque, les fans de School Rumble devront se montrer tolérants. ^^
 
Elle porte évidemment sur le couple hautement probable, ou improbable ^^, que sont le voyou transi d’amour et la princesse solitaire. Le premier n’a d’yeux que pour une autre, et la deuxième est bien trop fière, ou trop incertaine, pour prendre les devants. Et vu que l’un comme l’autre ont un caractère bien trempé, et que le destin (l’auteur donc) fait tout pour les rapprocher …
 
Je l’ai réalisée sous Windows Movie Maker, vu que j’avais rien d’autre sous la main. Ce qui m’a permis de découvrir les joies des plantages et autres raccords impossibles (cette saleté ne propose pas du image par image !).
Une belle amv de noob donc, avec quelques bonnes idées … noyées dans une mer de maladresses ! ^^
 
A l’origine, c’était juste pour essayer le montage vidéo. Mais j’ai été victime du virus du clipeur (une des dénominations pour désigner les faiseurs de fan music vidéo). Et du coup, je continue ! ! ! !

Killer Penguin Productions – présentation

C’est le nom que j’utilise sur www.animemusicvideos.org, pour présenter mes amvs. Je compte aussi l’utiliser dans d’autres sites à consonance plus française.
 
Pourquoi Killer Penguin (pingouin tueur) ?
A cause d’un personnage qui m’est sorti de la tête pendant ma terminale et qui me poursuit encore aujourd’hui. ^^
 
En gros, c’est un pingouin limite psychopathe, avec un gros problème de poids, qui tape d’abord et … heu … tape ensuite ! Bien entendu, c’est un gros fan de mangas, d’anime et de jeux vidéos !
Une sorte de Jean-Pierre Bacri, avec un bec et 40 kilos en plus, quoi ! ^^
 
Je l’ai d’abord commencé comme une parodie de personnage, pour voir si je pouvais faire d’un perso ridicule un combattant crédible … Et le résultat est pas trop mal (manchette sonique ! ^^). Ca m’a aussi permis de mesurer mes compétences de mise en case et de création d’histoire. Je ne mettrais pas ces "planches" ici, le résultat graphique étant effroyable (ben oui, c’était ma première tentative de dessin depuis … la maternelle !). Mais je me suis bien amusé quand même.
 
Toujours est-il que ce personnage m’a suivi jusqu’à maintenant, et comme j’avais besoin d’un logo pour mes amv …