Life is too short to live just one…

WAR – De l’ordre et du chaos


 

 

Liens :
Signature Witch Hunter

Signature Marauder

Wallpaper 1280×960 :


– Witch Hunter VS Marauder


– Witch Hunter’s testimony

Je profite d’une pause entre mes amv, l’intégrale de One Piece, Fable sur PC, Magical Starsign sur DS et RE4 sur Wii (oui, je suis quelqu’un de très débordé ! ^^ ) pour exprimer mon vif intérêt pour un futur MMORPG qui risque bien de casser la baraque.

 

Le marteau de guerre, même en papier, ça laisse des traces…
Warhammer a été mon premier jeu de rôle papier.
Un univers moins héroïque que AD&D, mais tout aussi jouissif, peut être même plus, grâce à son approche très pragmatique des choses.
Contrairement à son ainé, Warhammer se déroule sur une Terre très proche de la notre, dans un moyen age germanique où se côtoie magie et technologie.
Les villes sont grouillantes, le mal est partout, et le bien est devenu fanatique depuis bien longtemps.
Un terrain propice aux délires en tous genres, qu’ils soient sérieux ou nawak.
Les jeux vidéo qui en découlèrent ne purent jamais vraiment rendre justice à la version papier.
Les seuls qui se révélèrent à la hauteur furent les versions Wargames, tels que warhammer 40 000.
Mais niveau RPG pur jus, c’était la disette.

 

Dark Age of Altdorf
Et voilà que débarque un MMO, jeu en ligne massivement multijoueur, basé sur la licence trop longtemps pillée par Blizzard et son warcraft.
Et qui se trouve aux commandes ?
Les ptits gars derrière Dark Age of Camelot, probablement le MMORPG plus intéressant de sa génération, malheureusement handicapé par le hype de WoW.
Mythic n’étant pas idiot, ses membres décident de s’appuyer sur leur expérience de DAoC pour concevoir leur prochain MMORPG sur la licence Warhammer. On y retrouve ainsi tous les points forts de DAoC (une véritable guerre entre deux camps, des combats dynamiques, des chateaux à conquérir, des quêtes communes ou instanciées), et en y ajoutant plein de bonnes idées (classes originales, monstres secrets, lieux bonus, personnalisation des vêtements, gestion de la renommée, quêtes publiques). Le tout s’appuyant sur l’univers Warhammer, tout en délicatesse, massacre, difformité et humour noir.
La moitié de tout cela aurait suffit pour me faire raquer un abonnement mensuel. Autant dire que je suis assez impatient d’arpenter les terres virtuelles de l’Empire, et d’écraser quelques ennemis héréditaires en passant.

 

Le bon, qui est surtout une brute et un peu truand sur les bords
Une classe attire tout particulièrement mon attention : le régulateur (Witch Hunter en VO).
Méchamment classieux dans son cosplay de chasseur de vampires, ses manières de psychopathe et sa maitrise du fleuret/pistolet (je t’égorge d’une main et je te fais sauter le caisson de l’autre) en disent long sur ses possibilités.
J’ai toujours préféré les classes à part (Rogue dans Ragnarok Online, Eclaireur dans DAoC). J’aime avoir le choix des moyens et la variété de gameplay.
Le Witch Hunter étant jusqu’à présent un DPS (un gars qui fait mal, mais qui n’encaisse rien), le jouer demandera de la finesse et de la réflexion.
Il faudra se faufiler derrière l’ennemi, alors qu’il est aux prises avec nos compagnons mieux protégés, pour lui porter le coup mortel.
Le coté borderline du personnage est aussi très intéressant à jouer. Non seulement les quêtes propres à sa classe ne manqueront pas de piquant, mais le roleplay qui va avec sera assurément des plus jouissifs.
Bref, voici très certainement mon premier perso.

 

J’ai la tentacule qui colle … et les moignons, qui font des bonds !
Mais comme il serait dommage de ne profiter que d’un dixième du jeu, autant en profiter pour jouer le camp opposé.
Voici donc le deuxième personnage que je jouerai, sur un serveur différent bien sûr : le maraudeur.
Pourquoi lui ? Parce qu’il propose lui aussi un gameplay différent !
Son truc c’est la mutation.
Il peut modifier son corps pour s’adapter à la situation, le rendant efficace n’importe où sur le champ de bataille.
Son point faible ? Ses mutations sont lentes, et le rendent très vulnérable.
Il faut donc prévoir son coup longtemps à l’avance, et bien exploiter les faiblesses de sa cible pour en tirer toute la puissance.
Et comme c’est un bourrin de chez bourrin, chaotique comme il faut, il sera aussi très drôle à jouer.

 

La WAR à la maison
En attendant la sortie officielle de la bête, je me suis amusé à faire quelques bidouilles sous GIMP.
Ce qui m’a permis de tester les fonctions de créations de GIF, et quelques effets visuels sympatoches.
Je ronge mon frein comme je peux … ^^
Mes proses gimpées sont à télécharger en début de billet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s