Life is too short to live just one…

School Rumble – How Imadori used to be …


 

 

 

 
 
Anime : School Rumble S1+OAV+S2
 
Music : Unwell – Matchbox 20
 
Durée : 00:04:40
 
Date : 2006-11-11
 
Liens :
 
 
 
 
D comme Débile
Imadori Kyosuke est un personnage simple.
Une seule chose l’interesse. Une seule chose justifie ses actions. Une seule chose ordonne sa vie.
Les poitrines féminines, et les bonnets D en particulier !
Cette obsession obstinée lui vaut le respect de ses camarades masculins … et la circonspection de ses camarades féminins.
Il est pourtant un dragueur à succès, sortant avec plusieurs filles en même temps sans le moindre remord.
Toutes s’accordent à lui trouver du charme (difficile de résister à son air sérieux), Ichijou en tête.
Il les a donc toutes à ses pieds.
 
Toutes ? Non ! Deux jeunes filles résistent encore et toujours au minet blondinet.
Elles ont l’objet de son désir (grosses poitrines donc) et les moyens de l’en tenir éloigné (grosses mandales donc).
Suou Mikoto, la brave fille ceinture noire de Kempo, et Gonzales Lala, lutteuse à la force et aux manières de gorille.
Imadori abandonnera-t-il la partie ? Oh que non !
Plus on lui résiste, plus il s’accroche !
Et qu’importe les projections, german supplex et autres clés de bras, la douleur n’est qu’une étape vers le plaisir !
 
 
D comme Dépressif
Mon premier tribute sur Imadori portait sur le coté bouffon du personnage.
Etant mon deuxième amv, il était bourré de fautes, sublimé par des sous-titres omni-présents.
Un ratage complet donc, qui me hante encore aujourd’hui ! ^^
J’avais envie de lui offrir un vrai tribute, surtout depuis la scène du WAS Burger avec Lala, qui m’a définitivement fait adhéré à la Banana Faction. Mais voilà … Comment faire ressortir le coté tragique d’un personnage qui n’en a aucun …
Les mois passent sans trouver une solution satisfaisante.
Un jour, je tombe sur "A Different Side Of Me" de Suberunker Studeosh sur Golden Boy.
 
En plus d’un montage inspiré, dont une maîtrise parfaite du multi-screen (technique que j’affectionne particulièrement), la musique était excellente.
"Unwell" de Matchbox 20 raconte l’histoire d’un homme devenu un peu fou suite à une dépression, et qui cherche malgré tout à garder sa petite amie, son dernier rempart contre la folie.
Un comportement étrange …
Une obsession sans commune mesure …
Un coté sérieux noyé sous des actions stupides …
Un immense besoin d’une présence féminine (de type maternelle à en juger par son attirance mammère) …
J’avais mon tribute pour Imadori !
 
 
D comme Désespéré
Que cherche Imadori dans sa quête absolue du bonnet D ?
Pourquoi cet acharnement sur Mikoto et Lala ?
Qu’y a-t-il derrière le dragueur invétéré ?
Je donne ma propre explication au mystère Imadori avec cette amv.
 
Il n’est pas fou, juste désespéré. A travers la drague, il cherche la stabilité.
Une relation avec la fille qui le protegera de lui même, à coup de poing s’il le faut.
Aux rares moments où Imadori abandonne son air crétin, on le surprend avec un regard triste et gris.
La scène du concert de Karen, où il abandonne un rendez-vous qu’il attendait (chose normalement impossible), laisse entrevoir ce qu’il ressent au fond de lui-même. Sa phobie extrême, qu’il cache derrière sa course aux jupons, ne serait-elle pas la peur de l’avenir.
 
Imadori semble pétri de talents : charmeur, sprinteur, basketteur, sac de sable (!).
Pourtant, il ne fait partie d’aucun club, et passe la plupart de son temps seul (ou accompagné ^^ ). Son air idiot qu’il arbore en permanence ne serait-il pas le reflet d’un extrême ennui, comme si la vie ne pouvait rien lui apporter de nouveau …
Comme si demain ne pouvait qu’être pire qu’aujourd’hui …
La vie n’a plus de sens pour Imadori, et il trompe son ennui en multipliant les présences pour meubler sa solitude.
 
S’il s’interesse tant à Lala, ce n’est pas tant pour son tour de poitrine …
Mais plutôt, ou aussi, parce qu’elle lui ressemble : elle a perdu une partie d’elle même (sa féminité) et lutte contre la solitude (sa fausse rivalité avec Ichijou).
En la désirant en tant que femme, Imadori lui redonne ce qu’elle a oublié.
En le défonçant à chaque rencontre, Lala l’empêche de continuer dans sa folie (draguer à tout va pour ne pas penser à demain).
Difficile de dire s’ils finiront ensemble …
Un indice néanmoins : s’ils clament au et fort qu’ils se détestent, on les voit toujours ensemble, comme à la fête du nouvel an ou lors du tournoi de patinage.
Ce qui est sûr, c’est qu’ils ne brillent vraiment que lorsqu’ils sont réunis … comme Eri et Harima ! 🙂
 
 
D comme download
Comme toujours, je fournis un fichier de sous-titres en français pour les moins english speakers d’entre vous.
A utiliser avec Media Player Classic, vu que VLC a encore du mal à les gérer correctement à l’heure actuelle.
 
Ma traduction des lyrics :
 
Chaque
jour …
Fixant le plafond, faisant
ami avec les ombres sur mes murs
 
Chaque nuit …
Entendant des voix me conseiller
que je devrais dormir
parce que demain pourra être meilleur
peut être …
 
Courage …
Je me sens doucement tombé dans la
dépression …
Et j’ignore pourquoi
Mais je ne suis pas fou,
juste un petit peu patraque
Je sais
Pour l’instant tu ne vois pas
Mais reste un peu
et peut être tu verras
Un autre coté de moi
Je ne suis pas fou,
Juste un petit peu perdu …
Je sais
Maintenant tu t’en moques
Mais bien assez tôt, tu repenseras à moi
Et comment j’étais avant …
… moi
 
Parlant à moi même en public
Evitant les regards dans le train
Et je sais …
Je sais ce qu’ils se disent dans mon dos
J’entends leur murmures
Et j’en viens à penser que quelque chose cloche …
chez moi …
Toutes ces heures à y repenser …
En route,
je me suis perdu
Mais je ne suis pas fou,
juste un petit peu patraque
Je sais
Pour l’instant tu ne vois pas
Mais reste un peu
et peut être tu verras
Un autre coté de moi
Je ne suis pas fou,
Juste un petit peu perdu …
Je sais
Maintenant tu t’en moques
Mais bien assez tôt, tu repenseras à moi
Et comment j’étais avant
 
Je parle même dans mon sommeil
Très bientôt, ils viendront me chercher
 
Pour m’emmener
si loin
 
Mais je ne suis pas fou,
juste un petit peu patraque
Je sais
Pour l’instant tu ne vois pas
Mais reste un peu
et peut être tu verra
Un autre coté de moi
 
Je ne suis pas fou,
Juste un petit peu perdu …
Je sais
Maintenant tu t’en moques
Mais bien assez tôt, tu repenseras à moi
Et comment j’étais avant
 
Oui, comment j’étais avant …
Comment j’étais avant …
Juste un petit peu patraque …
Comment j’étais avant …
Comment j’étais avant …
Juste un petit peu patraque …
Comment j’étais avant …
Juste un petit peu patraque …

Une Réponse

  1. himitsu

    Oi !
    J\’ai aimé cet amv pour la part de réflexion sur un personnage que j\’aimais déjà bien. Pour une fois on voit un peu plus loin que son côté bouffon, ça fait plaisir et ça rend un peu nostalgique. La technique des multiscreen est répartie intelligeamment et toujours découpée différemment.
    Good job !

    2006/11/18 à 14:12

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s